Chèque-santé : mode d'emploi

Après le chèque-déjeuner et le chèque-vacances, voici le chèque-santé. Ce titre prépayé est disponible depuis ce vendredi 2 janvier.

A quoi sert-il et pouvez-vous en bénéficier ? Mode d’emploi.

► Le chèque-santé permet de financer tout ou partie de ce qui n’est pris en charge ni par votre sécurité sociale ni par votre mutuelle. Il peut s’agir de consultations, de prestations ou de produits de prévention dans le domaine de la santé et du bien être.

Ce chèque pourra par exemple servir à régler un ostéopathe, un psychologue, un nutritionniste, un coach de sport-santé, des dépassements d’honoraires, des prothèses… A vous de choisir dans l’annuaire en ligne le professionnel auprès duquel utiliser votre solde. Pour l’heure 10.000 professionnels y ont déjà adhéré.

► Vous pouvez bénéficier des chèques-santé si vous êtes salarié du secteur public ou privé. A condition toutefois que votre entreprise, votre CE ou votre collectivité le propose. Ceux-ci participent à leur financement, de la même façon que pour les chèques-cadeaux ou les chèques-vacances.

Les avantages 

Pour l’entreprise : ces chèques sont défiscalisés et exonérés de charges sociales et patronales, à hauteur de 158 euros par an.

Pour le bénéficiaire : les sommes sont exonérées d’impôts, c’est-à-dire que vous n’aurez pas à les comptabiliser dans votre déclaration d’impôt sur le revenu.

► Le chèque santé est dématérialisé, il prend la forme d’une carte de crédit ou d’une application mobile (téléchargeable gratuitement). Vous pouvez payer le professionnel de trois façons : en tapant le montant et votre code dans l’application mobile, avec votre carte à code ou en imprimant votre code sur papier libre.

Chèque santé dématérialisé

Chequesante.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *