Une salamandre géante de 200 millions d'années découverte au Portugal

On connait tous la salamandre terrestre, ce petit animal de quelques centimètres, que l’on trouve sur une grande partie du continent européen, d’une espèce d’urodèles de la famille des Salamandridae. Et bien, des fossiles ont été découverts au Portugal, prouvant qu’une sorte de salamandre géante a existé il y a bien longtemps. Un véritable monstre !

Même si la science fait chaque jour de véritables progrès et découvertes, on ne sait toujours pas exactement qu’elles étaient toutes les espèces qui foulaient le sol des millions d’années avant que nous, humains, faisions notre apparition sur terre. Aujourd’hui encore, on découvre de véritables monstres géants dont on ignoraient encore totalement l’existence, comme cette sorte de salamandre géante qui aurait vécu sur les terres du Portugal il y a plus de 200 millions d’années.
Qui aurait cru qu’un jour une salamandre puisse apparaître comme l’un des plus grands prédateurs que la terre eut connu ? Et c’est pourtant bien la découverte qui a été faite récemment d’un amphibien de la taille d’une voiture avec plus d’une centaine de dents acérées.

Immédiatement appelée Metoposaurus algarvensis ou «monstre écailleux de l’Algarve», c’est un groupe de chercheurs européens qui a fait cette découverte lors de fouilles dans le lit d’un ancien lac, dans la région de l’Algarve au Sud du Portugal. Lors de ces fouilles qui se sont déroulées entre 2009 et 2011, des ossements d’une espèce inconnue avait alors été découverts avant qu’une annonce officielle fasse son apparition récemment dans le très sérieux Journal of Vertebrate Paleontology.

Cette salamandre serait donc un des ancêtres des amphibiens d’aujourd’hui et plus particulièrement des urodèles (Caudata ou Urodela) tel que les salamandres (Géante de Chine, grande du Japon, salamandrine à lunettes, par exemple) et les tritons (ponctué, alpestre, de Blasius, de Corse…).

De nombreux ossements avaient été découverts dont de nombreux crânes mesurant une quarantaine de centimètres et qui, après étude de leurs mâchoires, a révélé qu’il s’agissait bien d’un amphibien, alors inconnu, et qui ferait parti des plus grands prédateurs que la planète ait connu. Cet amphibien aurait arpenté la terre entre 220 et 230 millions d’années avant notre ère, à une époque où les dinosaures n’étaient pas encore ceux qui ont régné sur le monde pendant plus de 150 millions d’années.

Toutefois, même si cette espèce a été modélisée en 3D par Marc Boulayet, un sculpteur numérique, et que celle-ci ressemblerait donc à une salamandre, elle n’en a que peu de points communs et s’apparente bien plus à un crocodile préhistorique. Certaines de ces bêtes pouvaient mesurer jusqu’à 3 mètres de long avec une mâchoire aux dents effilées. Un véritable monstre de film d’horreur d’après le principal instigateur de ces travaux, Steve Brusatte, un scientifique de l’école de géoscience de l’Université d’Edimbourg au Royaume-Uni.

Cette nouvelle espèce a été découverte dans un site qui pourrait contenir de nombreux ossements fossilisés de plusieurs centaines de créatures mortes quand le lac s’est asséché, supputent ces chercheurs. Seule une petite partie a fait l’objet à ce jour d’une excavation, soit environ quatre mètres carré. L’équipe continue à excaver les lieux dans l’espoir de mettre au jour de nombreux autres fossiles.

La plupart des membres de ce groupe de salamandres géantes ont disparu lors de l’extinction de masse qui remonte à 201 millions d’années qui marque la fin de la période triasique quand le super-continent de Pangée, qui comprenait tous les continents actuels, avant qu’ils commencent à se séparer.

L’extinction a fait disparaître de nombreux groupes de vertébrés comme les grands amphibiens ouvrant la voie à la domination des dinosaures eux-mêmes emportés par une autre grande extinction il y a 65 millions d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *