Reims. Un bébé de 18 mois opéré du mauvais côté pour une hernie

Pris en charge au CHU de Reims (Marne) pour être opéré d’une hernie inguinale au niveau de l’aine droite, le petit Johan, âgé de 18 mois, a par erreur été opéré du côté gauche, le 29 mai dernier. Le chirurgien, qui avait examiné le bébé, s’est trompé en notant les détails de la pathologie. L’enfant, à nouveau opéré le lendemain, est en bonne santé.

Un bébé de 18 mois, devant subir une opération chirurgicale suite à une hernie inguinale à droite, a finalement été opéré du côté gauche, le 29 mai dernier, au centre hospitalier universitaire de Reims (Marne).

Le petit Johan, à nouveau opéré le lendemain, cette fois-ci au niveau de l’aine droite, se porte bien. Si leur fils est désormais en bonne santé, les parents de l’enfant restent marqués par cet incident.

« On m’a d’abord quasiment traitée de folle »

« Je reste très énervée par cette histoire, forcément ! Si ça avait été pour une amputation, qu’est-ce qui se serait passé ? Quand j’ai réalisé l’erreur, on m’a d’abord quasiment traitée de folle, j’espère qu’il y aura tout de même une sanction » s’emporte la mère de Johan, Cécile Vriet, citée par L’Union.

Le bébé avait été conduit une première fois à l’hôpital, où les médecins avaient diagnostiqué une hernie inguinale. Une partie de l’intestin de l’enfant s’était échappée par une cavité de la paroi abdominale et était restée coincée sous cette dernière.

L’opération, programmée initialement plus tard, a été avancée après que le petit garçon a fait une nouvelle crise. Il ne pouvait plus plier la jambe et souffrait beaucoup.

Les parents ont contacté un avocat

Après le retour de son fils du bloc opératoire, le père a soulevé la couche et constaté que le pansement se trouvait du mauvais côté. C’est le spécialiste qui avait examiné le bébé qui s’est trompé en écrivant les détails de la future intervention.

La mère a refusé que le chirurgien fautif soit présent lors de la seconde intervention : « La cadre est venue nous revoir et s’est excusée pour ce qui s’était passé la veille ».

Les parents de Johan, qui ont contacté un avocat et envisagent d’entamer des poursuites judiciaires, ont rencontré jeudi des représentants du CHU.

L’hôpital a réagi à l’affaire : « l’équipe médicale a échangé avec la famille et a programmé un suivi médical adapté. La direction des relations avec les usagers a mis en place le dispositif de médiation prévu dans des situations semblables ».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *