Pourquoi la NASA a-t-elle détruit des centaines de mystérieuses bandes d’enregistrements magnétiques dans le sous-sol d’un ingénieur mort ?

Une paire d’ordinateurs de la NASA de l’ère Apollo et des centaines de bandes magnétiques ont été découvertes dans le sous-sol d’un ingénieur décédé à Pittsburgh, selon un rapport du Bureau de l’Inspecteur Général (OIG) de la NASA en réponse à une requête faite au nom du Freedom of Information Act (FOIA).

La majorité des bandes audios et vidéos sont non étiquetées, mais la majorité des bandes appartiennent à des bobines d’instrumentation pour Pioneer 10 et Pioneer 11, pour les missions de vols rapprochés vers Jupiter et Saturne de la NASA.

Les deux ordinateurs sont si lourds qu’il faut une grue pour les déplacer, a conclu le rapport.

À un moment donné au début des années 1970, un ingénieur IBM travaillant pour la NASA au pic de la Course vers l’Espace, a emporté chez lui les ordinateurs et les bobines de bandes mystérieuses. Un marchand de débris, invité à nettoyer le sous-sol rempli d’essence du défunt, a découvert les ordinateurs. Les appareils étaient clairement étiquetés « PROPRIÉTÉ DE LA NASA », de sorte que le concessionnaire a appelé NASA pour signaler la découverte.

ORDI-NASA

« Dites à la NASA que ces objets n’ont pas été volés », a déclaré l’héritier de l’ingénieur au marchand de ferraille, selon le rapport. « Ils appartenaient au IBM Allegheny Center Pittsburgh, PA 15212. Au cours de la période 1968-1972, IBM se débarrassait des objets, alors [l’ingénieur] a demandé s’il pouvait les récupérer et leur réponse a été favorable. »

« SVP Dites à la NASA que ces objets n’ont pas été volés »

Les enquêteurs de la NASA ont récupéré quelques 325 bobines de données magnétiques le 8 décembre 2015. Les bobines mesurent 36 centimètres de diamètre et ont été encodées avec une bande magnétique d’un centimète. Les bandes « étaient en mauvais état et presque toutes étaient affectées par la moisissure. »

La plupart des bobines n’étaient pas étiquetées, mais « dans les bandes étiquetées, le contenu semblait être lié à la science spatiale des missions dont Pioneer et Helios et la gamme de dates inclusive était de 1967 à 1974. »

La NASA a déclaré à la famille du défunt qu’elle n’était pas une entreprise de déménagement. « Non, nous n’avons pas besoin des ordinateurs », a déclaré la NASA à la famille du défunt. « Nous n’en avons aucune utilité. »

Selon le rapport, « les ordinateurs n’ont pas été retirés de la résidence en raison de leur taille et de leur poids ».

Les archives Goddard de la NASA ont examiné les mystérieuses bandes d’enregistrement, et le rapport de l’archiviste se lit comme suit:

J’ai effectué une évaluation initiale du matériel le 10 décembre 2015. Cette évaluation a confirmé le nombre approximatif de 325 bobines de données magnétiques qui mesuraient chacune 14″ de diamètre avec une dimension de bande magnétique de ½ » et contenues par une bobine métallique. L’évaluation A également montré que les bandes magnétiques étaient en mauvais état et presque toutes étaient affectées par des moisissures modérées voire sévères, qui ont été identifiées comme présentant un risque pour la santé. La plupart des bandes n’étaient pas étiquetées et parmi les bandes étiquetées, le contenu semblait être lié aux sciences spatiales des missions Pioneer et Helios et la gamme des dates inclusives, était de 1961 à 1974. Une évaluation finale des bandes le 3 avril 2016 a également identifié le contenu des bandes dans ce qui suit:

PN8 [Pioneer 8]: 1 bobine
PN9 [Pioneer 9]: 2 bobines
PN10 [Pioneer 10]: 40 bobines
PN11 [Pioneer 11]: 53 bobines
HELl [ou] HEL-A [Helios 1]: 10 bobines

La recommandation finale de l’archiviste : Détruisez les bandes

« Il n’y a aucune preuve qui suggère que ce matériel est historiquement significatif … Je recommande l’élimination par une destruction immédiate de toutes les bandes magnétiques. »

Après toute l’enquête, un mystère final reste non élucidé. Les ordinateurs de la NASA sont étiquetés avec un numéro de contrat: « CONTRAT N°NAS5-2154. » L’OIG de la NASA n’a pas été en mesure de trouver le registre d’un tel contrat. Étant donné que la NASA a accidentellement effacé les bandes d’atterrissage d’Apollo 11, ce n’est pas très surprenant.

Nous avons contacté la NASA pour obtenir des informations complémentaires, mais sans succès.

Source: Disclose.tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *