Des consultations à 46 et 60 euros vont faire leur apparition chez les médecins généralistes

Dès le premier novembre, de nouveaux tarifs, plus élevés, feront leur apparition lors de certaines consultations chez les médecins généralistes. Ils seront appliqués à des consultations « complexes », et concerneront par exemple les enfants obèses ou les jeunes filles qui souhaitent une contraception.

Le premier novembre prochain, les consultations complexes ou très complexes, facturées 46 et 60 euros, feront leur apparition chez les médecins généralistes. Ces nouveaux tarifs, dont les décrets ont été publiés au Journal officiel ce mardi 12 septembre, sont le résultat de négociations entre les syndicats de médecins et l’assurance maladie, dans le cadre d’une nouvelle convention tarifaire. C’est cette convention qui a également entraîné le passage de la consultation chez un généraliste de 23 à 25 euros en mai dernier. L’avis ponctuel d’un spécialiste, sollicité par un généraliste, passera, lui, de 46 à 48 euros, avant d’être facturé 50 euros en juin 2018.

Les consultations complexes, facturées 46 euros

Les consultations complexes seront facturées 46 euros. Ces nouvelles consultations concernent notamment les enfants de 3 à 12 ans obèses ou qui présentent un risque avéré d’obésité, les nourrissons qui sortent de la maternité, ou encore les jeunes filles entre 15 et 18 ans qui souhaitent avoir accès à une contraception. Cette première consultation d’accès à la contraception pourra également être assurée, au même tarif, par un gynécologue, un obstétricien ou un pédiatre. Les consultations de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles sont également concernées. Ces consultations complexes peuvent également être majorées de 16 euros, et ainsi passer à 62 euros dans certains cas : asthme, prise en charge d’un couple stérile, pathologie oculaire grave, ou lors de la première consultation de prise en charge d’un trouble du comportement alimentaire, explique Le quotidien du médecin.

Les consultations très complexes, facturées 60 euros

Les consultations très complexes seront facturées 60 euros. Ces consultations rares concernent par exemple « la préparation à des greffes rénales, les consultations d’annonce de cancer, qui restent très délicates, ou encore les consultations des gynécologues concernant des malformations fœtales, qui sont également compliquées à annoncer », explique le Docteur Jean-Paul Hamon, généraliste et président de la Fédération des Médecins de France à franceinfo.

Les visites longues passent à 70 euros

Les visites longues, effectués par le médecin traitant chez un patient atteint de maladie neurodégénérative, comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson, sont également considérées comme très complexes, et seront facturées 70 eurosindique Le quotidien du médecin. Jusqu’ici, cette visite coûtait 56 euros et était possible une fois par an. Elle sera désormais possible trois fois par an.

Des consultations remboursées de la même manière

Ces nouveaux tarifs ne modifient pas le mode de remboursement de ces consultations : elles sont toujours prises en charges à 70% par l’assurance maladie, et à 100% en cas d’affection de longue durée.

Source

Et après on va nous dire que la sécu est en déficit et que c’est de notre faute…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *