Plus de six Français sur dix se disent «pas convaincus» par l’interview d’Emmanuel Macron

Après une intervention télévisée sur TF1 du président de la République le 15 octobre, 61% des Français disent ne pas se sentir convaincus par son action et seulement 6% des sondés trouvent sa politique «de gauche».

Plus de six Français sur dix (61%) «exposés à la prise de parole du président» de la République disent ne pas avoir été convaincus par son interview télévisée du 15 octobre sur TF1 et LCI, selon un sondage Harris Interactive pour RMC publié le 16 octobre.

Seules 39% des personnes interrogées sont d’un avis contraire. 24% des sondés se disent «pas du tout convaincus» et 37% «plutôt pas convaincus».

Selon Médiamétrie, l’interview d’Emmanuel Macron a pourtant été très suivie : avec 9,5 millions de téléspectateurs, elle a réuni 36,6% de part d’audience.

7% des Français «tout à fait convaincus»

En revanche, 7% affirment avoir été «tout à fait convaincus» et 32% «plutôt convaincus».

Enfin, selon le même sondage, 56% des Français estiment que le projet d’Emmanuel Macron est à la fois de gauche et de droite. Ils sont 38% à penser que le projet du chef de l’Etat correspond «à une politique de droite» et seulement 6% à «une politique de gauche.»

Cette enquête a été réalisée en ligne le 15 octobre 2017, à l’issue de l’interview d’Emmanuel Macron sur TF1 et LCI, auprès d’un échantillon de 856 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Les éditorialistes le trouvent «droit dans ses bottes», mais individualiste

Emmanuel Macron a montré qu’il maintenait «le cap» en restant «droit dans ses bottes» sans pour autant convaincre «tout le monde», lors de sa première interview télévisée, accordée à TF1 et LCI le 15 octobre, selon les éditorialistes.

Le Figaro titre à la une qu’«[Emmanuel Macron] adoucit le ton mais garde le cap». L’éditorialiste du quotidien, Yves Thréard, reconnaît que le volet du fameux cap «destiné à prouver qu’il n’oublie pas les catégories populaires» n’a certainement pas convaincu tout le monde mais, selon lui, «les Français sont fixés : Emmanuel Macron ne lâchera rien.».

Libération résume la pensée présidentielle par un «Réussissez, bordel !» ironique en une. Laurent Joffrin pense que le «remède macronien» serait «la réussite individuelle, non la redistribution» et assure qu’en «attisant cette concurrence de tous contre tous, on construit une drôle de société».

«Les plus fortunés, “les premiers de cordée”, ont pour mission d’entraîner le pays», résume Jean-Christophe Ploquin, de La Croix.

Nicolas Beytout, de L’Opinion, a quant à lui assisté à «une interview utile, sans annonce nouvelle, comme une sorte d’exercice de rattrapage du temps perdu en explications».

Enfin pour Valeurs actuelles, Emmanuel Macron avait à cœur de se racheter une popularité auprès des Français et l’hebdomadaire retient que le chef d’Etat a notamment pris de nouvelles mesures visant à expulser «tous les étrangers en situation irrégulière ayant commis un délit».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *