Des scientifiques ont trouvé la fontaine de jouvence du cerveau

Une équipe de chercheurs de l’Université Northwestern dans l’État de l’Illinois affirme que l’amitié et les relations de bon voisinage pourraient ralentir considérablement le rythme du vieillissement du cerveau.

Des scientifiques américains de l’Université Northwestern ont méticuleusement étudié la mémoire de retraités ayant beaucoup d’ami et celle de seniors peu sociables, en vue de répondre à la question de savoir si l’amitié avait un impact quelconque sur le rythme du vieillissement du cerveau humain, a publié l’université sur son site officiel.

D’après les chercheurs, 50 personnes, dont l’âge variait entre 80 et 96 ans, ont pris part à l’expérience. Les scientifiques ont demandé à leurs «cobayes» de retenir et d’énumérer de mémoire 15 objets aléatoires.

Au bout de leur expérience, les chercheurs ont pu constater que le nombre d’amis de la personne testée avait un impact direct sur ses capacités cognitives et sur le temps qu’elle mettait pour s’acquitter du devoir proposé.

Toujours est-il que les scientifiques soulignent que certains autres facteurs — un mode de vie sain, l’alimentation, le domaine d’activité et l’estime de soi, entre autres — pourraient aussi influencer considérablement le rythme du vieillissement de notre cerveau.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *