«J’en ai marre !» : les deux lettres ouvertes de Brigitte Bardot à Macron restées sans réponse

Chasse à courre, abattage des animaux sans étourdissement, gavage des oies, exploitation des animaux dans les cirques… Brigitte Bardot a beau avoir écrit au président Emmanuel Macron une deuxième fois, elle n’est pas entendue et désespère.

Dans une déclaration à l’AFP en date du 26 décembre, Brigitte Bardot, emblématique actrice française connue pour son implication dans la défense des droits des animaux, fustige le président Emmanuel Macron : «La cause animale est la cinquième roue du carrosse présidentiel ! J’en ai marre !»

Dans sa déclaration, Brigitte Bardot a notamment étrillé la dernière promenade présidentielle dans le Loir-et-Cher : «On est très mal parti avec ce gouvernement. Macron n’a aucune compassion pour les animaux et la nature : à Chambord, il vient de féliciter des chasseurs devant leurs gibiers encore chauds ! C’est scandaleux et très déplacé !»

L’ex-star des sixties prend la plume et verra sa tribune publiée le 27 décembre dans le journal Le Parisien, selon les informations de L’Obs. Sa nouvelle lettre ouverte au gouvernement français vient appuyer le lancement d’une campagne contre le commerce de la fourrure.

Dans sa lettre ouverte, Brigitte Bardot dresse une liste des pays européens qui ont interdit la chasse à courre, l’abattage des animaux sans étourdissement, le gavage des oies et des canards, l’exploitation des animaux dans les cirques et l’élevage pour la fourrure… Puis elle s’interroge : «Et la France ?»

Dans sa déclaration à l’AFP, elle évoque sa déception envers le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, et déplore le peu d’écho qu’ont eu ses précédentes missives : «J’ai écrit deux lettres ouvertes à Macron. Je n’ai eu aucune réponse. Je suis très déçue aussi de la façon dont Nicolas Hulot se laisse mettre le grappin dessus par un gouvernement qui se fout de l’écologie.»

Enfin, celle que Serge Gainsbourg appelait BB se lamente sur le temps qui passe et rappelle la flamme d’une autre idole des années yéyé : «C’est une désolation pour moi. J’ai 83 ans. Je n’ai pas trop de temps. Avant de rejoindre Johnny, il faudrait que j’aie au moins une satisfaction. Je n’en peux plus. C’est décourageant…»

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *