Tabagisme. Du miel pour lutter contre les maladies cardiovasculaires

Riche en antioxydants, le miel a des effets positifs sur le stress oxydatif, causé par la fumée de cigarette. Consommer 20 g de nectar par jour tend à inverser la tendance.

Consommer du miel régulièrement aiderait à contrer les méfaits de la cigarette, et notamment ceux du stress oxydatif 1 selon les conclusions d’une étude malaisienne, publiée en septembre dans le Toxicological & Environmental Chemistry.

En effet, les propriétés anti-oxydantes du nectar permettraient de lutter contre le vieillissement cellulaire causé par le tabac, d’où un ralentissement du développement des maladies cardiovasculaires, du diabète ou encore de l’arthrite précise Femme Actuelle.

20 grammes de miel quotidien suffisent pour constater les vertus du nectar

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs de l’université des Sciences de Malaisie ont évalué, pendant 12 semaines, les effets de la consommation de miel (à savoir 20 g par jour) chez 32 non-fumeurs et 64 fumeurs réguliers (10 cigarettes par jour pendant au moins cinq ans, NDLR) âgés de 20 à 50 ans. Des prises de sang ont été réalisées avant et après l’expérience. Résultat : les chercheurs ont constaté des taux d’antioxydants nettement plus faibles chez les fumeurs. 

« Nos conclusions suggèrent que le miel peut être utilisé comme supplément par les personnes exposés aux radicaux libres de la fumée des cigarettes. Autrement dit aussi bien les fumeurs actifs que passifs (non-fumeurs) pour prévenir le risque de maladies cardiovasculaires » conclut Wan Syaheedah Wan Ghazalia, qui a participé à l’étude.

1- Le stress oxydatif est le phénomène selon lequel les radicaux libres (molécules chimiques responsables du vieillissement) vont alors s’accumuler et causer des dégâts précise l’Inserm.

Source: ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *