Canon à eau, gaz lacrymogène et interpellations avant Ukraine-Pologne à Marseille

Des incidents ont éclaté mardi après-midi avant le match de l’Euro 2016 Ukraine-Pologne à proximité du stade Vélodrome à Marseille, où la police a fait usage d’un canon à eau et de gaz lacrymogène et a procédé à plusieurs interpellations.

L’origine de ces incidents n’est pas encore connue. Ils ont éclaté alors que le rond-point du Prado, à proximité immédiate du stade, était bondé, notamment de supporters polonais, très nombreux à Marseille mardi.

Ils ont entraîné des mouvements de foule et ont eu lieu à environ une heure et demie du début du match, prévu à 18H00.

Quatre personnes avaient déjà été interpellées en début d’après-midi après de brefs incidents sur le Vieux-Port, a-t-on appris auprès de la préfecture de police. “Il y a eu une toute petite rixe, les forces de l’ordre sont tout de suite intervenues et ont procédé à quatre interpellations”, a-t-il été précisé.

En début d’après-midi, des milliers de supporters polonais ont convergé depuis le quartier du Vieux-Port vers le stade Vélodrome. Certains ont notamment défilé derrière une banderole “Defenders of European Culture” (“Défenseurs de la culture européenne”), a constaté un journaliste de l’AFP.

De très nombreux policiers, en civil ou en tenue, encadraient le cortège se déplaçant vers le stade, a constaté le journaliste de l’AFP. En tout, un millier de policiers et gendarmes ont été déployés en ville pour assurer la sécurité de ce match classé au “niveau 3” sur 4 en raison des risques de hooliganisme, comme la rencontre Angleterre-Russie émaillée de violences il y a dix jours à Marseille.

La préfecture de police a également demandé à l’UEFA “d’être encore plus vigilante sur les fouilles” pour éviter que des fumigènes soient introduits dans l’enceinte du stade.

Source: sputniknews.com

Manifestations contre la loi travail et Euro 2016, c’est deux poids deux mesures, le premier dérange  le gouvernement, le second l’arrange et fait oublier la régression sociale qu’ils tentent d’imposer aux travailleurs. Avec de tels gouvernants à la tête du pays, se souciant de la sécurité des personnes et des biens, l’interdiction de supporter ne devrait pas être loin et vu l’imagination de ces gens, ils imposeraient le cortège de supporters statique, voir même le match de foot statique.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *