Cigarettes : un paquet par jour provoque 150 mutations génétiques par an

Le tabagisme induirait 150 mutations génétiques par an dans les cellules pulmonaires, mais aussi du larynx, de la bouche et de la vessie.

L’étude a de quoi conforter dans leur idée tous ceux qui viennent de se lancer dans le Moi(s) sans tabac… Le fait de fumer un paquet par jour serait associé à au moins 150 mutations par an dans les cellules pulmonaires, selon des travaux publiés dans la revue Science.

Si le plus grand nombre de mutations génétiques provoquées par le tabac a été observé dans les tissus pulmonaires, d’autres parties de l’organisme portent aussi la signature de ces altérations de l’ADN, précisent les chercheurs. Cela pourrait expliquer pourquoi et comment le fait de fumer provoque différents types de cancer (poumon, bouche, larynx, pharynx, œsophage, foie, pancréas, sein…).

Foie, larynx, vessie…

La cigarette contient en effet plus de 7 000 substances chimiques différentes, dont plus de 70 sont connues pour être cancérigènes, indiquent ces chercheurs, qui pointent la complexité des interactions avec l’organisme.

Pour cette première analyse étendue de l’ADN cancéreuse liée au tabac, ces chercheurs ont scruté 5 243 génomes, représentant treize localisations de cancers potentiellement favorisés par le tabagisme. Ils ont comparé les cancers de fumeurs avec des cancers similaires de personnes n’ayant jamais fumé.

Dans les autres organes, l’étude révèle qu’un paquet de cigarettes par jour entraîne en moyenne 97 mutations de plus par an dans l’ADN du larynx, 39 dans le pharynx, 23 dans la bouche, 18 dans la vessie et 6 dans le foie.

Processus complexe 

L’étude montre au moins cinq processus distincts par lesquels l’ADN est endommagé par le tabac, dont le plus répandu est trouvé dans la plupart des types de cancers. Il s’agit d’une accélération de la pendule cellulaire qui entraîne une mutation prématurée des cellules, expliquent ces généticiens.

« Cette étude indique également que le processus par lequel la cigarette provoque un cancer est plus complexe qu’on ne le pensait, explique l’équipe de chercheurs. En fait, nous ne comprenons pas totalement les origines sous-jacentes d’un grand nombre de cancers ».

Le tabagisme est la plus grande cause évitable de mortalité dans le monde. Chaque année, la cigarette tue six millions de personnes. Si les tendances actuelles persistent, selon l’OMS, plus d’un milliard de décès qui résulteront de la cigarette au 21e siècle.

Source: pourquoidocteur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *