Brûlures : des pansements innovants en peau de poisson

Des médecins brésiliens expérimentant avec succès des pansements en peau de tilapia pour traiter les brûlures au deuxième degré.

A l’hôpital des grands brûlés de Fortaleza, ville portuaire du nord-est du Brésil, les patients ressemblent à des sirènes, mi-hommes, mi-poissons. A la place des bandages habituels, les grands brûlés sont recouverts… de peaux de poissons. Car dans cet hôpital sont testés pour la première fois au monde les effets de la peau de tilapia pour soigner les brûlures.

« En étudiant la peau du poisson, nous avons été surpris de voir la grande quantité de collagène de type 1 et 3 qu’elle contenait, bien plus que dans la peau humaine ou dans d’autres types de peaux », explique le Dr Edmar Maciel, spécialisé en chirurgie plastique et réparatrice qui dirige l’étude clinique. Le collagène est une protéine indispensable à la cicatrisation. « Nous avons également découvert que la résistance de la peau de tilapia est plus grande que celle de la peau humaine, de même que son degré d’humidité ».

Atténuation des douleurs

Chez les patients souffrant de brûlures superficielles du second degré, les médecins appliquent la peau de poisson stérilisée sur les brûlures, et la laisse en place jusqu’à ce que le patient cicatrise naturellement.

Pour les brûlures du second-degré profonde (qui entraînent la destruction de vaisseaux sanguins et de terminaisons nerveuses), les bandages de tilapia doivent être changés plusieurs fois durant les semaines que vont durer le traitement. Mais si les bandages classiques faits de gaze et de pommade hydratante doivent être changés tous les jours au prix de très grandes douleurs, la peau de tilapia peut rester en place plus longtemps. Elle permet aussi d’accélérer la cicatrisation de plusieurs jours et réduit les besoins en antalgiques.

Effet “tampon”

Antônio dos Santos, un pêcheur, avait souffert de nombreuses brûlures au bras droit après qu’une bouteille de gaz sur son bateau avait explosé. On lui a proposé de participer à l’essai clinique, avec 51 autres personnes. Ce qu’il a accepté. « La peau de tilapia, une fois appliquée sur ma peau, a vraiment atténué la douleur » témoigne-t-il.

Les bandes de peau de poisson adhèrent à la plaie et créent une sorte d’effet tampon, comme le rapporte un article paru dans le magazine Stat (en anglais). « Elles empêchent les contaminations et préviennent la sécheresse ainsi que la perte de protéines. De plus, elles restent collées à la plaie jusqu’à la guérison », explique le Dr Maciel. Parmi les 52 individus inclus dans l’essai, aucun n’a présenté de complications.

Source

Hits: 39

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *