Paris : la propagation de la gale au camp de migrants de La Chapelle inquiète les ONG

Cette maladie très contagieuse aurait été diagnostiquée chez plusieurs réfugiés en grande précarité…

Plusieurs ONG tirent la sonnette d’alarme. La gale aurait fait son apparition à Paris aux abords du camp de migrants de la Chapelle, selon Médecins sans frontières (MSF). Cette maladie très contagieuse aurait été diagnostiquée chez plusieurs réfugiés en grande précarité, indique France Info.

La transmission de la gale se fait par contact physique fréquent et répété, soit « peau contre peau », soit par le linge et la literie. Les conditions d’hygiène déplorables et la promiscuité ont facilité ces derniers mois la propagation de la maladie.

Le pôle santé, implanté à l’intérieur du centre de premier accueil de la porte de la Chapelle, a détecté 157 cas de gale depuis son ouverture en novembre 2016, explique Bruno Morel, directeur général d’Emmaüs Solidarité. Chez les migrants qui dorment à l’extérieur, la clinique mobile de MSF en a décelé 164, sur les quelque 1 300 consultations effectuées depuis fin décembre, précise France Info.

Source: 20 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *