L’OVNI de la mer Baltique : de nouvelles révélations

Il y a quelques années de cela un mystérieux objet a été découvert au fond de la mer Baltique. Récemment, des experts ont déclaré que cette anomalie contenait des métaux que la nature « ne pouvait pas produire ». Cette révélation a grandement intéressé les ufologues persuadés qu’il s’agit d’un vaisseau extraterrestre.

Cet objet étrange fascine les amateurs de phénomènes paranormaux depuis sa découverte au mois de juin 2011. Cette anomalie possède des caractéristiques ainsi qu’une forme qui sortent de l’ordinaire. Elle mesure 70 mètres de long (210 pieds) et est apparue sur l’écran d’un sonar à environ 100 mètres (300 pieds) en-dessous des ondes.

OVNI-de-la-mer-Baltique

Après cette trouvaille, de très nombreuses théories ont été avancées pour tenter d’expliquer l’origine de cette curieuse structure. Les ufologues sont persuadés que cette chose serait un OVNI qui se serait écrasé sur le plancher océanique.

Certains théoriciens de la conspiration soulignent même que l’objet ressemble de façon frappante au Faucon Millenium, le vaisseau spatiale du contrebandier Han Solo et de son second Chewbacca, avec une couleur argent métallisé.

D’autres ont affirmé qu’il pourrait s’agir des restes d’une ville perdue et engloutie par les vagues il y a des centaines voire des milliers d’années.

Une équipe de plongeurs, connue sous le nom d’Ocean X, ont prétendument avoir recueilli des échantillons de cette anomalie. Ils ont trouvé qu’elle contient de la limonite et de la goethite.

Selon le géologue israélien Steve Weiner, il s’agit de « métaux que la nature ne peut pas produire par elle-même ».

Si ce n’était pas assez étrange, Stefan Hogerborn, un membre de l’équipe d’Ocean X, a déclaré que leur équipement électrique avait cessé de fonctionner quand ils sont arrivés à moins de 200 mètres de l’anomalie sur le fond marin de la mer Baltique.

Il a déclaré à NDTV :

« Tout ce qui est électrique et placé à l’extérieur – et le téléphone par satellite aussi – ont cessé de fonctionner lorsque nous étions au-dessus de l’objet. »

« Et puis, nous nous sommes éloignés d’environ 200 mètres et tout a refonctionné. Quand nous sommes passés au-dessus de l’objet, tout s’arrêtait de nouveau de marcher. »

Le plongeur Peter Lindberg a déclaré :

« Nous avons vécu des choses que je ne pouvais vraiment pas imaginer et j’ai été le plus grand sceptique de l’équipe à propos de ces différents types de théories. »

« Je m’étais préparé à trouver une pierre ou une falaise ou un affleurement ou un tas de boue, mais ce n’était rien de tel. Donc, pour moi, je dois dire que c’était une expérience manquante ».

Source: Express.co.uk, traduction par AP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *