Selon un biologiste de renommée mondiale les jours de l’humanité sont comptés

L’humanité est au seuil de l’effondrement, estime le biologiste de renommée mondiale Paul Ehrlich. Il a exposé pour Sputnik les possibles conséquences tragiques de la surpopulation et de la toxicité grandissante de notre planète.

L’effondrement de la civilisation dans les prochaines décennies est imminent, et il pourrait être déclenché par tout un éventail de facteurs, a déclaré Paul Ehrlich.

«Cela pourrait être causé par une guerre nucléaire, des sécheresses et des inondations menant à une famine massive, un éclatement de la bulle de la dette, des troubles politiques dus aux flux de réfugiés ou aux inégalités économiques croissantes, des guerres commerciales, du terrorisme ou des combinaisons synergiques», a dit le chercheur.

La surpopulation et la surconsommation sont les principales raisons de toutes ces prédictions négatives, selon le scientifique.

«Le problème fondamental est la destruction des systèmes de soutien de la vie humaine à cause de la croissance de la consommation globale qui est le résultat de la croissance de la population et de la consommation par habitant», a expliqué l’analyste.

Selon M.Ehrlich, la situation s’est considérablement aggravée depuis qu’il a publié son livre-avertissement, The Population Bomb, il y a 50 ans.

La population a doublé en nombre, la perturbation du climat pose des problèmes, il y aura bientôt plus de plastique dans les océans que de poissons, les produits chimiques synthétiques imitant les hormones sont maintenant en train de toxifier la terre d’un pôle à l’autre, selon le chercheur.

Selon lui, les chances d’une guerre nucléaire mondiale effaçant la civilisation sont désormais aussi «plus élevées qu’à n’importe quel moment de la guerre froide, à l’exception de la crise des missiles cubains».

Répondant à la question de savoir quelles mesures il considère essentielles pour améliorer la situation, le scientifique a déclaré qu’il était important de «fournir à tous la contraception moderne et l’avortement de secours», de «donner aux femmes l’égalité des droits et des chances avec les hommes», de «mettre fin à la discrimination raciale et religieuse afin que tous les gens soient libres d’aider à résoudre les dilemmes humains» et de «redistribuer la richesse».

Le livre Population Bomb, écrit par Paul Erhlich conjointement avec sa femme Anne en 1968, a été vendu à deux millions d’exemplaires et a été traduit en plusieurs langues.

Il prédisait que «des centaines de millions de personnes vont mourir de faim» dans les années 1970, mais ce tournant tragique a été empêché par une révolution verte, selon le scientifique.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *