Nîmes : un automobiliste fonce dans une foule et blesse deux personnes, il aurait crié «Allah akbar»

Dans la nuit du 13 au 14 septembre, un conducteur a tenté d’écraser des personnes en terrasse dans la ville du Gard. La piste terroriste a encore une fois été écartée par les autorités, l’individu serait inconnu de la police pour des faits de radicalisation.

Peur sur la ville de Nîmes. Dans la soirée du 13 au 14 septembre, vers 1h du matin, un homme âgé 32 ans a essayé de renverser des passants au cri de «Allah akbar», selon des témoins cités par l’AFP. Deux personnes ont été légèrement blessés par cet attentat. Selon Midi Libre, elles ont été ainsi touchées au niveau des membres inférieurs, hospitalisées et leur pronostic vital n’a pas été engagé.

La voiture du forcené a été stoppée par une barrière de sécurité. Selon des témoignages recueillis par l’AFP, celui-ci aurait visé une cinquantaine de clients qui se trouvaient à l’extérieur du bar, L’Instant T, rue Racine. D’après le procureur de la République Eric Maurel, L’individu a ensuite été intercepté par la foule et molesté alors qu’il tentait de prendre la fuite. Le procureur ajoute qu’il a été hospitalisé, se trouvant dans un état de «relative confusion mentale» lors de son interpellation.

Selon une source proche de l’enquête, l’automobiliste serait inconnu de la police pour des faits de radicalisation. Toujours selon Midi Libre, le journal assure que la piste terroriste a été écartée mais le mobile du passage à l’acte reste flou. Le SRPJ (service régional de police judiciaire) de Montpellier a ouvert une enquête pour tentative de meurtre.

Cet épisode est particulièrement inquiétant, la feria des Vendanges de Nîmes débute ce 14 septembre et attire chaque année plusieurs centaines de milliers de personnes.

Source

Bizarrement les grands médias subventionnés n’en ont pratiquement pas parlé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *