Six personnes racontent ce qu’elles ont vu après leur mort

Depuis des millénaires, l’Homme s’est toujours demandé ce qu’il advenait après la mort. De nombreuses personnes affirment avoir eu un aperçu de la mort après un grave accident ou une maladie.

La mort demeure l’un des derniers mystères du monde moderne. Elle reste en grande partie inconnaissable, indépendamment des énormes progrès scientifiques.

Quant à ce que c’est que de mourir, il existe une multitude de théories comme un long tunnel avec, au bout, une lumière blanche ou encore notre vie qui défile devant nos yeux.

La seule idée que nous pouvons nous faire de la vie après la mort nous vient de récits de personnes qui ont été médicalement mortes avant d’être réanimées. Certaines d’entre elles ont utilisé Reddit pour répondre à l’impossible question ‘Qu’est-ce que ça fait de mourir ?’. Hélas, les réponses varient beaucoup et n’apportent pas de réponse définitive.

Voici les récits de 6 personnes qui ont brièvement décédé …

1. Comme lire un livre …

Il y a cinq ans, Monitormonkey a subi une intervention chirurgicale majeure au cours de laquelle il a perdu beaucoup de sang. A cause de cela, il est mort pendant plusieurs minutes.

« Je me suis réveillé dans ce qui ressemblait à l’espace mais il n’y avait ni étoiles ni lumière. Je ne flottais pas pour ainsi dire, j’étais juste là. »

« Je n’avais ni chaud ni froid, je n’étais ni affamé ni fatigué. J’avais juste un sentiment neutre et pacifique. Je savais qu’il y avait de la lumière et de l’amour quelque part à proximité mais je n’avais pas envie ou je sentais que je ne devais pas y aller tout de suite. »

« Je me souviens d’avoir réfléchi à ma vie, mais ce n’était pas comme un montage. C’était comme si je feuilletais un livre et que des extraits se distinguaient ici et là. »

« Quoi que ce soit, cela a changé mes pensées sur quelques points. J’ai toujours peur de mourir, mais je ne m’inquiète pas de ce qui se passera après ça. »

2. La visite de quelqu’un de cher

Schneidah7 a été éjecté de sa moto alors qu’il roulait à 50 mph (80 km/h). Il était médicalement mort quand il a été conduit à l’hôpital. Alors qu’il était allongé sur la route avant que l’ambulance n’arrive, il se rappelait avoir vu quelqu’un qu’il connaissait qui l’encourageait.

« Je me souviens juste d’être sur le trottoir et les choses sont devenues toutes noires et calmes. »

« La seule raison pour laquelle je ne me suis pas endormi, c’est à cause d’un moment bizarre où j’ai entendu quelqu’un crier : ‘Tiens bon. Allez mec, lève-toi. Lève-toi !’ »

« Puis quelqu’un a frappé sur mon casque (qui était essentiellement très dur et toujours sur ma tête). »

« Quand j’ai ouvert les yeux, j’ai vu mon frère accroupi sur le trottoir à côté de moi. C’était étrange parce que mon frère est mort d’une overdose il y a plusieurs années. »

« La seule autre chose dont je me souviens, c’est qu’il a jeté un coup d’œil à sa montre et dit quelque chose comme : ‘Ils seront bientôt là’. Puis, il s’est éloigné. »

« J’aimerais pouvoir donner plus de détails, mais honnêtement, je ne me souviens pas de l’incident et j’ai encore des problèmes de mémoire à la suite de l’accident. »

3. Un jardin

Alors que de nombreux internautes ont décrit leur « mort » comme un vide, IDiedForABit a vécu une expérience très différente après une réaction allergique qui a entraîné l’arrêt de son cœur.

« Je me souviens d’une sensation d’être aspiré en arrière, extrêmement lentement. C’était comme être tiré à travers l’eau. Toute cette noirceur s’estompait. »

« A un moment, cette noirceur est partie, et je pouvais contempler un jardin. »

« Il n’était pas rempli de fleurs, juste de la poussière et de l’herbe inégale. Il y avait une aire de jeux avec un manège au milieu et deux enfants qui couraient autour de lui. Un garçon et une fille. »

« C’est difficile à décrire mais j’avais le sentiment que je pouvais choisir si je voulais rester ou partir, mais à chaque fois que j’essayais de rentrer, j’étais retenu. »

« J’ai listé toutes les raisons pour lesquelles je voulais rentrer et j’ai dit à la présence que je ne voulais pas abandonner ma mère. C’était tout ce qui me retenait finalement. »

« Je suis retourné dans mon corps. Mon cœur s’est arrêté pendant six minutes. »

4. Un endroit paisible

À l’adolescence, TheDeadManWalks avait passé des mois de chimiothérapie lorsque son nez a commencé à saigner de manière incontrôlable.

En raison d’une septicémie et d’une infection provoqué par le Clostridium difficile, son état s’est aggravé et il est décédé.

« Le pire de tout, en y repensant, c’étaitque cela paraissait paisible. »

« C’est comme si vous vouliez appuyer sur le bouton de rappel de votre réveil à 7h du matin. »

« Et peut-être que vous allez l’éteindre une ou deux fois mais ensuite vous vous souvenez que vous avez du travail ou que vous devez aller à l’école et que le sommeil peut attendre parce que tu as encore des choses à faire. »

5. Ou est-ce une blague ?

altburger69 affirme avoir frôlé la mort. Au cours de cette expérience étrange, il a dit des blagues aux médecins qui s’occupaient sans qu’il puisse en garder le moindre souvenir.

« J’ai eu une crise cardiaque l’année dernière et mon cœur s’est arrêté trois fois dans la salle d’urgence. »

« Apparemment, chaque fois qu’ils me choquaient, je me suis ‘réveillé’ (c’est ce que j’ai ressenti) et je racontais au personnel une blague à chaque fois différente. »

« Il n’y avait pas de lumière ou autre chose. C’était juste comme un sommeil. »

6. Il n’y a rien après

À la suite d’un accident de moto, la respiration et le pouls de Rullknuf ont cessé et son corps est devenu « raide » et il a eu des « crampes ». Après deux minutes, son ami a réussi à le réanimer.

« Pour moi, c’était simplement comme une panne d’électricité. Pas de rêves, pas de visions, rien. »

« Apparemment, j’ai demandé plus de dix fois ce qui s’était passé. Je suis heureux d’être en vie aujourd’hui. »

Source: Mirror.co.uk

Traduction Activité Paranormel

Hits: 52

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *