Les banques ont volé 55 milliards d’euros aux trésors publics de l’UE et les contribuables paient l’addition

Un reportage publié jeudi par l’organisation de journalistes d’investigation Corrective, le journal français Le Monde et le radiodiffuseur allemand ARD a révélé un stratagème bancaire qui vole des milliards aux États membres de l’UE, les contribuables prenant en charge la facture.

Selon le rapport, les banques ont volé environ 55 milliards d’euros aux trésors nationaux de onze pays, dont la Belgique, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège et la Suisse.

Cette valeur est beaucoup plus élevée qu’on ne le pensait à l’origine, comme le ministère allemand des finances l’avait estimé entre 5,3 milliards d’euros et 30 milliards d’euros.

Le système cum-ex implique un processus connu sous le nom de démembrement des dividendes, par lequel les fraudeurs achètent des actions pendant une courte période de temps avant que les dividendes ne soient déclarés (cum-dividende) et les vendent ensuite (ex-dividende), permettant aux personnes impliquées dans le système de multiplier le remboursement d’impôt payé une seule fois sur les dividendes versés.

Le projet de loi est ensuite réparti entre les actionnaires, les bons du Trésor de l’État payant leur part.

Comme les actions sont achetées et vendues plusieurs fois en si peu de temps, les autorités ne sont pas en mesure de retracer les coupables.

Ce régime a attiré l’attention sur un problème plus vaste auquel l’Europe est confrontée : la fraude fiscale.

Début 2018, la Commission européenne a déclaré qu’elle s’engageait à lutter contre la fraude fiscale et qu’elle prenait des mesures pour lutter contre les entreprises et les particuliers fortunés qui évitent de payer leur juste part d’impôt, mais le problème persiste.

La Commission estime que 50 milliards d’euros (70 milliards d’euros) sont perdus chaque année à cause des abus fiscaux et, à ce jour, aucune solution ne semble être en vue.

Source: Voice of Europe

Traduction Nouvelordremondial.cc

Hits: 22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *